Auteur
L'Effet Papillon
 

Date de publication

13 mars 2018

Partage:

 

visuel-article-innovations-technologiques

Quatre innovations technologiques qui peuvent changer radicalement le comportement des consommateurs

 

Ces deux dernières années ont été marquées par l’innovation marketing et technologique. Dans une période de recul exponentiel de nos limites techniques, où les “coups de com” reposent essentiellement sur le caractère éphémère du Buzz, il s’agit toujours de faire preuve d’originalité tout en restant moderne, connecté et tendance. C’est le cas de plusieurs grands noms du secteur commercial qui ont décidé d’employer la technologie à des fins pratiques et ludiques pour le consommateur. Voici donc quatre innovations technologique qui visent à changer, sur le long terme, la façon dont les consommateurs font leurs achats quotidiens.

 

Le magasin Amazon Go :

La célèbre firme américaine Amazon a ouvert tout récemment une petite surface d’un modèle nouveau.

Amazon, membre des GAFA, s’impose aujourd’hui comme un géant incontestable du commerce en ligne. L’entreprise tend depuis ses débuts à rendre l’achat du consommateur plus rapide, pratique et moins cher. Son entrée dans le commerce physique s’est faite en juin 2017 avec l’acquisition de la chaine de supermarché Whole Food et continue cette année : En effet c’est le 22 janvier dernier qu’à Seattle (USA), une supérette de 170m2 a ouvert ses portes à une foule, intriguée par le tout nouveau concept “Amazon Go”.

Une innovation par rapport aux grandes surfaces classiques :

Le principe de ce magasin est bien simple : on y entre en flashant un code à l’aide de l’application Amazon Go puis on fait tranquillement ses emplettes et on ressort avec ce qu’on souhaite. L’application prélève automatiquement l’argent sur le compte de l’acheteur qui n’a donc plus à subir la file d’attente, redoutée de tout un chacun, à l’heure de pointe d’un supermarché. Le processus d’automatisation s’avère alors très bénéfique puisqu’en général lorsque la queue était trop longue, 3 personnes sur 10 renonçaient à l’achat.

Une supérette à la pointe de la technologie :

Comment tout cela fonctionne-t-il? D’abord grâce à l’avancée particulièrement importante d’Amazon dans le domaine de l’Intelligence Artificielle mais aussi grâce à des capteurs et des caméras. L’IA est en effet capable aujourd’hui d’identifier les clients et de comprendre ce qu’ils achètent ainsi que de différencier chaque client de ses voisins. Cela n’a rien d’étonnant compte tenu des capacités déjà reconnues de l’assistant personnel intelligent Alexa apparu sur le marché en 2017.

Les raisons d’un succès marketing :

Notre géant de l’achat en ligne présente une grande cohérence dans les types d’innovations qu’il a sorti ces dernières années : sa stratégie d’encouragement à la consommation et de facilitation de l’achat était déjà illustrée il y a quelques temps par ses boutons Dash qui permettaient la commande régulière d’un produit depuis notre domicile. Désormais c’est dans les grandes surfaces que la consommation est facilitée grâce à la dématérialisation (plus besoin de carte bleue ni de caisse) et l’achat instantané. On ne se promènera plus dans les rayons en se souciant du temps qu’on mettra à tout faire passer en caisse avec ce système. Par ailleurs l’innovation en question apporte également au client une expérience d’achat agréable et convient bien à la ville d’implantation qu’est Seattle. Une métropole très jeune dont les habitants sont plus attirés par l’épicerie modernisée que par l’hypermarché classique.

L’intérêt d’une base de donnée en magasin :

Ce qui rapportera sans doute le plus à la firme, ne sont pas les produits vendus aux consommateurs mais plutôt la masse conséquente de données sur les habitudes et les comportements d’achats des clients qu’elle va recueillir avec ses innombrables capteurs. Ainsi cela lui permettra non seulement de procéder par la suite à de la vente additionnelle ou du reciblage publicitaire sur les clients réguliers mais aussi à enrichir la base de données d’Amazone Web Services. Car c’est déjà l’utilisation qu’elle tire de ce système de vente de données de consommation qui lui a rapporté le plus gros de sa fortune sur la Toile.

Amazongo

Crédit photo : Jason Del Rey

 

Le cas des chatbots : H&M et Lidl

Les chatbots sont des programmes d’IA dont la fonction première est de tenir une discussion avec un être humain. Ce concept fut grandement popularisé en avril 2016 par Facebook, qui en accueille désormais un nombre vertigineux sur son application Messenger. Et ce nombre ne cesse d’augmenter : déjà plus de 11.000 en juillet 2016, ils étaient à plus de 100.000 un an après et ont dès à présent passé la barre des 200.000 !  Leur but : donner des conseils, des informations, indiquer la météo ou parler de l’actualité en se basant sur ce qu’ils ont déjà appris de l’utilisateur comme sa position géographique, ses goûts ou ses centres d’intérêts. Le principe a été repris par des entreprises commerciales pour améliorer leur image de marque et l’intérêt des consommateurs pour leur enseigne.

C’est notamment le cas de H&M. Ce magasin spécialisé dans la vente de vêtements a ajouté son propre Bot sur l’application KIK. Celui-ci se renseigne sur le style de l’utilisateur et assimile sa demande avant de faire des suggestions, allant jusqu’à la finalisation de la transaction et la livraison. Il permet ainsi au consommateur de construire sa propre garde robe à partir de son style vestimentaire, mais aussi d’acheter ou enregistrer les articles qui l’intéressent.

H&M

Dans un tout autre domaine, c’est Lidl qui se lance dans l’aventure. Le commerce de proximité allemand comportant quelques 1500 magasins dans toute la France organise depuis maintenant plus de 15 ans une foire aux vins. Avec plus de 140 références en vin, l’enseigne a décidé de se reposer sur la création du chatbot Balthus afin de faire office de sommelier pour les consommateurs potentiels. Il a ainsi été possible de demander conseil à l’assistant virtuel sur la page Facebook de Lidl du 30 août au 20 septembre dernier. Celui ci posait quelques questions à l’utilisateur sur son budget, le caractère, l’appellation ou la couleur du vin mais aussi l’accompagnement et la motivation d’un tel achat. A partir de toutes ces informations, Balthus proposait à l’acheteur une sélection de bouteilles potentielles à commander directement ou à aller chercher dans le Lidl le plus proche. Balthus profitait également de la discussion pour parler de son coup de coeur du jour en joignant un lien pour commander la bouteille. Par ce biais la grande chaîne de supermarché incitait à la consommation tout en offrant au consommateur un outil utile, pratique et attirant qui a tout de suite convaincu. Mais cette idée originale a aussi été l’occasion pour la marque de faire davantage connaître sa foire aux vins annuelle et d’opérer un redoutable coup de publicité !

Balthus

Les chatbots semblent donc être des outils extrêmement intéressants dans le cadre d’une campagne marketing à cause des liens individuels qu’ils peuvent tisser avec la clientèle tout en lui permettant de faire un achat intelligent, depuis son domicile.

 

La réalité Augmentée dans le monde du cosmétique :

La Réalité Augmentée connait également aujourd’hui un essor considérable avec la progression technique croissante des nouvelles technologies. C’est un nouveau moyen pour les commerces de faire connaître leurs produits, notamment dans le monde du cosmétique.

Sephora en est un exemple. La chaine de cosmétique a dernièrement décidé d’utiliser la technologie Modiface pour permettre à sa clientèle d’essayer ses produit à la maison. En créant l’application “Sephora AR”, et en la mettant à disposition des usagers dans ses magasins et sur smartphone, Sephora leur permet de se projeter et favorise ainsi l’achat. L’application alliant reconnaissance faciale et réalité augmentée montre une image maquillée de soi avec un grand choix de rouges à lèvres, fards à paupières, faux cils, couleurs de peau, éclairages, et même quelques modèles préenregistrés. On peut finalement enregistrer la sélection de produits composée avec soin, et la commander pour livraison jusqu’à chez soi.

Sephora

De la même manière la marque L’Oréal a sorti l’application YouCam MakeUp déjà téléchargée plus de 400 millions de fois et qui propose d’essayer tous leurs produits très réalistes pour ensuite les acheter directement sur l’application.

Loreal

Mettre la réalité augmentée au service de l’industrie des produits de beauté parait être une idée particulièrement judicieuse : non seulement elle permet à l’entreprise de faire l’économie d’échantillons biens réels en magasin ce qui évite certains coûts, mais elle propose aussi une expérience d’achat agréable et personnalisée, adaptée à de nouvelles générations qui ne sont donc pas tirées hors du monde des objets connectés, pour leur plus grand plaisir. La collecte de données via ces applications permet également de voir quels produits sont les plus essayés pour en même temps adapter l’offre et faire davantage de profit.

 

Le magasin Nike Soho : expériences et personnalisation :

L’entreprise Nike, géant mondial de l’équipement sportif a ouvert en novembre 2016 un point de vente gigantesque à Soho. Celui-ci repose sur le concept d’expérience client. Au programme : essai d’une collection très fournie de chaussures de sport sur un demi terrain de basket, un petit terrain de foot synthétique ou en réalité virtuelle sur un tapis roulant pour faire un peu de jogging. Toutes ces activités sont filmées afin que des vendeurs puissent conseiller les consommateurs sur le type de chaussures qui leur convient le plus, en fonction de leur façon de jouer ou de courir. La personnalisation est bien un élément central dans l’esprit de cette grande surface puisqu’on peut aussi s’y faire ajouter des logos de NYC sur ses propres chaussures. L’hyper-personnalisation croise ici le monde du digital et l’expérience client pour proposer aux visiteurs un moment ludique et unique qui ne fait que du bien à l’image de la marque. Se présentant ainsi comme une enseigne avant-gardiste, Nike s’appuie sur la popularité de son magasin pour proposer des rencontres avec des personnalités sportives, rapprochant toujours plus l’entreprise de sa clientèle.

Nike Soho

L’innovation technologique semble être la source des bien des idées et l’originalité ne manque pas quand il s’agit de faire parler de soi. Les entreprises et commerces auront donc encore bien des occasions de divertir leur clientèle afin d’améliorer leur brand content et de marquer les esprits. Mais l’effet est il durable ou n’est-il qu’éphémère? Ces innovations vont elles changer le futur ou être rapidement dépassées? Seul le temps nous le dira.