Auteur
Léo Pillault
 

Mots clés:

communication, marque, notoriété, publicité, stratégie,

Date de publication

13 juin 2016

Partage:

 

Partenaires Euro 2016

Euro 2016 : Quand les marques s’associent au football

L’Euro 2016 a débuté ce vendredi 10 juin en France et suscite déjà un fort engouement de la part de tous les supporters européens.

Cependant, si les fans ont de grandes attentes vis à vis de cette compétition, certaines marques partenaires de l’Euro en ont davantage et attendent des retombées financières importantes. 
Il faudra donc compter sur une forte présence de leur part durant toute la compétition car qui dit événement majeur dit forcément revenus majeurs.

Pour parvenir à des recettes positives , les partenaires de l’Euro 2016 devront d’abord faire face à la communication de certaines marques « non-sponsors » mais pourtant toujours présentes lors de ce genre d’événements sportifs.

En effet, vous pensez que Nike, Beats ou encore Master Card font partis des partenaires officiels de l’Euro ? Et bien détrompez vous, ils profitent simplement de l’évènement pour communiquer mais ne sont en aucun cas associés à la compétition. On appelle cela de l’ambush marketing.

 

L’ambush Marketing, les joueurs en ligne de mire :

Les marques adeptes de l’ambush marketing réalisent souvent des campagnes publicitaires impressionnantes. Nike et Beats par exemple font signer des contrats à d’immenses stars comme les footballeurs Cristiano Ronaldo (Nike) et Antoine Griezmann (Beats). Ces égéries apparaissent ensuite dans de nombreux spots télévisés (voir la publicité Nike ci-dessous) ou sur les réseaux sociaux.

Les crampons Nike et les casques Beats sont également offerts aux joueurs. La plupart d’entre eux s’afficheront plus ou moins volontairement avec ces cadeaux durant la compétition.  

Cette technique de communication est donc plutôt habile, car si ces marques savent qu’il est interdit d’associer leur nom à la compétition, ce n’est pas encore le cas pour les joueurs.

L’ambush marketing s’avère ainsi très efficace notamment en terme de notoriété.
En effet, selon un sondage de radium One qui demandait aux interrogés d’indiquer les partenaires de l’Euro 2016, six des dix marques les plus cités ne sont pas sponsors mais sont en revanche des adeptes de l’ambush marketing. 

Euro 2016

Quant aux partenaires actuels comme Orange ou Continental, ils font face à une concurrence plus ou moins loyale et doivent en plus payer des millions d’euros pour figurer en tant que partenaires de l’Euro.
En revanche, les spécialistes de l’ambush marketing eux ne verseront pas un seul centime à l’UEFA.

Ainsi, pour palier à cette technique marketing flirtant avec l’irrégularité, l’UEFA et la FIFA devront durcir leur règlement pour les prochaines grandes compétitions footballistiques, sous peine de perdre leurs partenaires et les revenus qu’ils engendrent.